CHALIE Françoise – INSU UMR 7330- CEREGE – Aix-en-Provence –

Françoise CHALIE

Chargée de Recherche CNRS

INSU, UMR 7330 CEREGE,
Aix-en-Provence

chalie[at]cerege.fr

Page personnelle

Les diatomées sont des bio-indicateurs d’utilité remarquable pour la reconstitution des environnements du passé.

Les frustules fossiles qui s’archivent dans les sédiments nous donnes accès aux assemblages floristiques qui ont vécu dans un milieu aquatique.
Dans un lac, les espèces constituant un assemblage nous informent sur les qualités hydrochimiques de l’eau au moment de leur dépôt.

Des bases de données actuelles de références rigoureusement établies, associées à des méthodes statistiques adaptées, nous permettent de quantifier les paramètres hydrochimiques, tels que la conductivité ou salinité de l’eau, son pH, sa profondeur relative,…

Ces indications limnologiques peuvent être interprétées en termes de changements climatiques, qui, possiblement, les a générées.

Mon travail se centre sur l’Ethiopie, en particulier le système lacustre de Ziway-Shalla et sur la Tanzanie.

Je contribue à l’ANR NILAFAR (Marie Revel, PI) : “The NILE & AFAR areas: hydrological change sensitivity and impact on past human adaptation since 20,000 years – NILAFAR” : https://geoazur.oca.eu/fr/marie-revel/1247-marie-revel-anr2018

Et je participe au projet d’ANR soumis (évaluation en cours) ”PAST-17 – Quantitative reconstruction of past hydroclimates: the triple oxygen isotope composition (17O-excess) of biogenic silica perspective’, dont les chantiers du lac Masoko et celui du cratère de maar de Kyambangunguru se situent en Tanzanie.

Expertises / Champs disciplinaires

Pays du GDR Rift d’activité

Thèmes de recherche du GDR Rift

Recherche des membres du GDR Rift par

GDR RIFT

©GDR RIFT
Groupe Interdisciplinaire Grand Rift Africain
Mentions légales